La Mauricie, une histoire d’audace!

 

Le 1er juillet 1867, la Constitution canadienne est adoptée. Elle réunit les colonies britanniques du Canada-Uni (qui regroupe une partie du Québec actuel et de l'Ontario), du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse afin d'en faire les quatre premières provinces de la nation. Graduellement, les autres provinces qui forment le Canada d'aujourd'hui sont intégrées au pays, jusqu'en 1999 avec l'inclusion du Nunavut. L'histoire du Canada est donc intimement liée à la formation et à l'évolution du Québec. C'est d'ailleurs sur nos berges que sont accostés les colons du XVIe siècle pour établir les bases de la Nouvelle-France, colonie française en sol nord-américain.

En Mauricie, un emplacement aux abords du fleuve Saint-Laurent était déjà utilisé par les Amérindiens comme carrefour pour le troc des fourrures avant l'arrivée des Européens. C'est à cet endroit, ayant une position privilégiée au confluent de la rivière Saint-Maurice et du Saint-Laurent, que la ville de Trois-Rivières est fondée en 1634. La vocation qu'elle avait connue jusqu'à présent est conservée et la ville joue par la suite un rôle clé dans l'économie de la jeune colonie en tant que poste de traite de fourrures. Elle porte aujourd'hui le titre de seconde ville francophone la plus ancienne en Amérique du Nord.

La Mauricie tire donc un riche héritage de l'époque de la Nouvelle-France. Aux alentours, les nombreuses seigneuries qui ont façonné le territoire ont permis le développement de la région. Les nombreuses familles fondées sur ces terres ont vu naître d'innombrables pionniers qui ont façonné le Québec et le Canada d'aujourd'hui.

Depuis la fondation de Trois-Rivières jusqu'à nos jours, la région de la Mauricie s'est démarquée à plusieurs niveaux sur la scène canadienne et a contribué à former le pays tel que nous le connaissons aujourd'hui.   

 

Retracez l'histoire des bâtisseurs, des inventeurs et des grandes réalisations de la Mauricie dans le calendrier historique 2017  : " La Mauricie, une histoire d'audace!". Disponible dans notre boutique en ligne et chez nos consignataires régionaux. 
En savoir plus

Découverte du patrimoine bâti de Yamachiche et de Louiseville

Date:

Jeudi le 29 septembre 2016

Départs:

1- Cité de l’énergie à 7 h 55 précise

2- Stationnement du Centre communautaire Jean XXIII
5815 de la Montagne, Trois-Rivières à 8 h 25 précise

Tarif (repas inclus) :

Membre : 37$/personne
Non-membre : 42$/personne

Partagez sur vos réseaux sociaux!

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Programmation de la journée: 

9 h 00: Pendant plus de deux heures, monsieur André Desaulniers, historien amateur féru de sa région, nous fera découvrir les attraits historiques de sa municipalité. Yamachiche, fondée en 1653, regorge d'endroits développés par les nombreux Acadiens qui ont fui la déportation de 1755. Cette localité est bien connue pour ses maisons centenaires dites « maisons rouges » (11 maisons) qui témoignent de l'époque des frères Héroux qui ont construit 117 églises au Canada et aux États-Unis. De nombreuses briqueteries fabriquaient cette brique rouge tirée du sol argileux de l'endroit. Le poète et médecin Nérée Beauchemin ainsi que Nérée Duplessis, père de Maurice, sont originaires de ce village.

11 h 00: Louiseville est le nom donné en l'honneur de la princesse Louise, fille de la reine Victoria.
Nous visiterons, avec notre guide madame Nicole Larose, la majestueuse église Saint-Antoine-de-Padoue considérée comme unique au Canada de par sa richesse et sa décoration intérieure. Elle est entièrement de marbre, des fresques magnifiques ornent les murs et soixante-sept vitraux habillent ses fenêtres. Découvrons ensemble sa beauté et sa richesse.

12 h 15: Diner au restaurant « La porte de la Mauricie ». 3 choix de table d'hôte vous sont offerts.

13 h 30: Retour vers Trois-Rivières

Vous pouvez réserver votre place en nous faisant parvenir votre paiement. Pour payer par chèque, téléchargez le formulaire en cliquant ici, remplissez la partie à retourner accompagnée de votre chèque à :

Appartenance Mauricie
2152 rue Cadcade, C.P. 156
Shawinigan (Québec) G9N 6T9

Pour payer par  carte de crédit ou débit, vous pouvez utiliser la plateforme sécurisée Paypal en cliquant sur l'un des bouton ci-dessous:

En savoir plus
13934848_10154362907471382_446278469420771650_n

Et si j’ouvrais la porte

 

13934848_10154362907471382_446278469420771650_n

C’est dimanche dernier que débutait la 6e édition du Festival de l’Assomption du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap. Au menu, une programmation à la fois spirituelle, culturelle et colorée. Cet événement, adressé à un public de 0 à 150 ans, est l’occasion idéale pour s’accorder un moment de répit, pour se ressourcer et pour renouer avec soi-même. Avec le mode de vie effréné qui s’impose à la majorité d’entre nous, ce festival est officiellement prescrit à tous ceux ayant besoin d’appuyer sur pause et de profiter d’un bon moment en famille ou entre amis. Présenté du 7 au 15 août 2016, le Festival de l’Assomption accueillera près de 40 000 visiteurs et pèlerins provenant de partout en Amérique du Nord.

Le thème général du festival s’inscrit dans une dynamique très actuelle reflétant l’importance du respect et de l’ouverture à l’autre. À tous ceux croyant toujours que cet événement ne fait que regrouper des individus désireux de prier, détrompez-vous. Cette année, les organisateurs ont voulu innover et ont reposé leur thème sur l’action au-delà de la réflexion. C’est d’ailleurs pour cette raison que seront présentées 9 conférences spirituelles animées par des prédicateurs tant religieux que laïques. Ces prédications auront pour but d’inciter les participants à s’ouvrir à des valeurs chrétiennes ainsi qu’à l’appliquer dans leur quotidien.

Comme l’a mentionné récemment le Père Pierre-Olivier Tremblay, recteur du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, à une époque où des gestes malheureux sont posés au nom de la religion et où les gens sont assoiffés de pouvoir, il faut s’arrêter et réfléchir… Mais il faut aussi savoir agir… Et si l’on ouvrait la porte à la paix et au pardon…

Bien que le festival n’en soit qu’à sa 6e édition, son volet spirituel, appelé neuvaine, est célébré depuis maintenant plus de 125 ans au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap. Ceci dit, le Festival de l’Assomption reprend cette tradition de manière moderne et dynamique grâce à son ambiance chaleureuse et vivante.

Vous avez un petit moment de libre dans les prochains jours? Pourquoi ne pas faire un tour à cet événement haut en couleur? Pièces de théâtre, messes en créole, fête culturelle, soirées festives et autres animations, il y en a pour tous les goûts!

Prendre le temps de prendre son temps, disent-ils. Moi je vous dis qu’un petit virage à ce festival, ça réchauffe l’âme et ça revitalise l’esprit.

Pour plus d’informations sur cet événement ou sur le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, rendez-vous au http://sanctuaire-ndc.ca/ .

Bon Festival à tous! 🙂

 

 

En savoir plus
m_giguere

C’est quoi ça une société d’histoire?

___m_giguere________________________________________________________________________________________________________

Lorsque je discute de mon emploi chez Appartenance Mauricie Société d’histoire régionale, la réaction de mes proches ou des gens d’affaires que je rencontre est plutôt unanime : Une société d’histoire?… Qu’est-ce que ça fait ça? À vrai dire, je trouve la question tout à fait légitime étant donné que j’étais tout aussi ignorante du sujet avant d’intégrer l’équipe.

Parlons-en!
Élucidons ce petit mystère que sont les sociétés d’histoire…

De manière générale, les sociétés d’histoire ont pour mission de mettre en valeur l’histoire de leur région de diverses manières, que ce soit par des publications telles que des recueils, des bulletins, des calendriers ou des conférences et autres activités. En ce qui concerne Appartenance Mauricie, nos réalisations les plus connues du public sont nos recueils Shawinigan dans l’objectif tome 1 et 2, ainsi que nos calendriers historiques annuels. Nous possédons aussi un important fonds d’archives disponible au public.

Eh…puis?, me direz-vous.

Et puis quoi? Et puis, je trouve ça génial! Plusieurs ressentent un détachement de la population au sujet de l’histoire. Aujourd’hui, on vit au présent, dans l’instantané. On cherche à aller de l’avant, toujours plus loin. Pourtant, la question de l’identité, elle, demeure toujours d’actualité. À tous les jours, les médias qui nous entourent en font mention, parfois même sans qu’on le réalise vraiment. L’appartenance et l’identité sont des sujets au cœur des débats publics d’aujourd’hui… Et pourtant, soyons honnêtes (je m’inclue dans cette affirmation), plusieurs d’entre nous en connaissons bien peu sur notre histoire et celle de ceux ayant vécus avant nous.

Ouin…?

Et voilà! C’est à ça que ça sert une Société d’histoire! Elles sont présentes un peu partout afin de permettre à la population de nouer des liens avec son passé. Elles ont été fondées afin de permettre aux communautés de développer un sentiment d’appartenance envers leur région. Elles sont mises sur pied pour nous aider à comprendre pourquoi notre région, notre ville ou notre municipalité s’est développée comme elle l’a fait et pourquoi elle est ce qu’elle est aujourd’hui!

Les sociétés historiques nous permettent de comprendre d’où l’on vient, pour nous aider à savoir où  l’on va…

Les sociétés historiques, c’est vraiment chouette!

C’est bien beau tout ça, mais qu’est-ce que tu fais concrètement?

Concrètement, je travaille à la réalisation d’un calendrier historique qui se veut aussi un album de photos historiques. Je recherche des entreprises qui sont intéressées à nous supporter et à nous aider financièrement pour que l’on puisse continuer à faire rayonner notre région! Je travaille avec une équipe qui oeuvre à numériser des milliers de photographies afin de les rendre accessibles à tous, un vrai trésor, je vous le dit! J’assiste à des réunions afin d’élaborer de nouveaux projets cools pour éveiller l’intérêt de la population envers l’histoire. J’assiste aux efforts d’une équipe de jeunes motivés qui tentent de sortir des sentiers battus!

Voilà ce que je fais chez Appartenance Mauricie!

Et j’aime ça.

 

En savoir plus
N15533

Le saviez-vous ?

 

N15533-1

Nous sommes présentement à quelques jours d’une nouvelle édition du populaire événement estival le Festivoix de Trois-Rivières. Cela fait maintenant quelques mois que la campagne de promotion est lancée et les amateurs de musique sont impatients de pouvoir enfin profiter de la programmation.

Si vous venez de la Mauricie, il y a de fortes chances que vous ayez croisé l’une des affiches publicitaires du festival sur le bord de la route. Toutes de jaune vêtues, ces publicités accrochent le regard immédiatement. Autrement, la campagne a aussi été diffusée sur le Web et partagée sur divers médias sociaux, ce qui a permis à une plus grande proportion de la population de rester informée. 

Bien que cette campagne promotionnelle ait été fortement appréciée du public par son dynamisme et ses couleurs, très peu de gens savent que plusieurs des photos utilisées pour les vidéos et les affiches proviennent des archives d’Appartenance Mauricie! Eh oui! Nos archives sont une mine d’or.

 Ayant été approchés en décembre dernier par l’équipe du Festivoix, nos recherchistes ont travaillé plusieurs semaines afin de dénicher les meilleures photographies. Près d’une quinzaine de clichés ont servi à la campagne promotionnelle 2016.

Appartenance Mauricie possède un fonds d’archives iconographiques impressionnant. Grâce à ses recherchistes, la société d’histoire procède, depuis plusieurs années déjà, à la numérisation de ses archives afin de les rendre disponibles à la création de projets de toutes sortes tels que celui du Festivoix!

En savoir plus
calendrier

Calendriers historiques : 1996 à 2016

De 1996 à 2016, 23 calendriers à saveur historique portant sur des thèmes particuliers ou spéciaux, tous différents, ont été publiés. Ces calendriers de près de 40 pages pour les plus récents, illustrent l’histoire de la Mauricie par des photographies historiques accompagnées de légendes explicatives.

Depuis 2002, la présidence d’honneur du calendrier historique est assumée par une personnalité notoire de la région. Chaque année, divers intervenants appuient financièrement le projet et ce, autant dans le secteur privé que public.

Ces calendriers de qualité se conservent pendant une longue période. En plus d’être des calendriers en soi, ils sont des albums de photographies. L’acquisition du calendrier historique constitue une belle occasion de garder la mémoire collective vivante!

(suite…)

En savoir plus
photolitho-g

“Le temps d’une pause pour la pose”

Draveur, quel métier!

La photolithographie “Le temps d’une pause pour la pose” se veut un hommage au métier de draveur à l’époque des billots qui circulaient sur les eaux du Saint-Maurice. Des hommes forts et vaillants qui, au gré de chaque saison de drave, obéissaient au courant qui les transportait du nord au sud de la Mauricie. Ces bûcherons, caractérisés par la bravoure, étaient d’ardents travailleurs. Nombreux sont les mythes et les légendes populaires qui les entourent. Ces hommes modestes, mais possédant un coeur d’or, ont su remplir notre imaginaire collectif et nous transmettre un sentiment de fierté à la Mauricie.

La drave “pique” votre curiosité…

Cette magnifique photolithographie est l’oeuvre de l’artiste mauricien Jean-Pierre Vallée. Imprimée à 325 exemplaires, cette photolithographie est en vente à notre bureau.

En savoir plus
Logo Musée Virtuel du Canada

L’histoire de la sécurité publique en Mauricie depuis 1857

En partenariat avec le Musée Virtuel du Canada, Appartenance Mauricie a crée cette exposition en ligne. Cette exposition relate l’histoire de la sécurité publique en Mauricie. Vous découvrirez les détails sur l’émergence d’un corps policier dans la région, à la suite d’un important développement économique et industriel.

Musée virtuel du Canada (MVC)

 Voir : L’histoire de la sécurité publique en Mauricie depuis 1857

En savoir plus
logo_app_jeunesse_couleur

REVUE J’♥ HISTOIRE ( VOLUME 2, NUMÉRO 01 – Hiver 2015 )

L’histoire en format numérique…

couverture_jmhistoire_vol1_no2

( Pour consulter, cliquez sur la couverture ! )

Quoi de mieux, par un froid matin d’hiver, que de s’emmitoufler bien au chaud pour feuilleter (numériquement) une nouvelle parution de la revue J’♥ Histoire! Pour une troisième édition, je tiens à remercier ces bénévoles qui répondent à l’appel d’une fois à l’autre et récidivent avec des chroniques toutes plus intéressantes les unes que les autres. Je leur lève mon chapeau, leur contribution permet à la culture et à l’histoire de rayonner sur les écrans, qu’ils soient cathodiques ou d’un iPad, de la population mauricienne!

Vous avez sûrement constaté que la revue évolue à chaque parution, dans sa forme et son contenu. Des chroniqueurs s’ajoutent, d’autres nous quittent, le visuel est revisité, bref, elle est en constante évolution. Vos commentaires et suggestions sont donc les bienvenus, car notre priorité est de vous offrir une lecture intéressante et de qualité. N’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 819-537-9371, poste 1937, par courriel au info@appartenancemauricie.net, ou par la page Facebook d’Appartenance Mauricie.

Là-dessus je vous dis : bonne lecture, et bonne année 2015!

Mélodie Lambert

Recherchiste Appartenance Mauricie Société d’histoire régionale


Direction de la revue

Mélodie Lambert

Rédaction

Pierre-Luc Baril

Jacinthe De Montigny

Jean Guillemette

Mélodie Lambert

Marie-Pier Lemaire

Michèle Robitaille

Émilie Roy Element

Caroline Trépanier

Conception graphique

Jean Guillemette

Mélodie Lambert

En savoir plus
logo_app_jeunesse_couleur

Revue J’♥ histoire ( Volume 1, Numéro 02 – Août 2014 )

Un petit mot

couverture_jmhistoire_vol1_no2

(Pour consulter, cliquez sur la couverture !)

pour commencer …

Pour une seconde édition, nos chroniqueurs reprennent la plume afin de vous partager leurs passions. Les thématiques à saveur culturelle abordées dans cette revue sauront à coup sûr retenir votre attention. Un gros merci à toute l’équipe de rédaction qui, malgré la frénésie de la période estivale, ont su trouver un peu de temps libre pour la revue! Je souligne également l’arrivée dans l’équipe de Jean Guillemette qui collabore désormais à la rédaction et à l’infographie de la revue. Cette publication, qui est encore toute jeune, est une grande source de fierté pour tous ceux qui y collaborent. Nous vous invitons, si vous avez des commentaires ou suggestions, à communiquer avec nous au 819 537-9371 poste 1937, ou encore par message facebook (Appartenance Mauricie Société d’histoire régionale). Il ne me reste qu’à vous souhaiter une bonne lecture !

Mélodie Lambert

Recherchiste Appartenance Mauricie Société d’histoire régionale

Il me fait grand plaisir d’écrire à cet endroit pour la deuxième édition de cette revue électronique. Vous avez été très nombreux à répondre à l’appel de la première édition et nous comprenons bien pourquoi à voir la qualité des textes des auteurs. J’aimerais remercier sincèrement toute l’équipe de rédaction qui fait un travail formidable afin de vous divertir. Merci aux nouveaux auteurs qui se sont joints à nous depuis la dernière édition. J’aimerais aussi remercier Mélodie Lambert qui investit beaucoup d’énergie à concevoir ce petit ouvrage et concerter les auteurs, ainsi que Jean Guillemette pour l’infographie. En terminant, j’espère que votre soif d’histoire sera encore une fois étanchée jusqu’à la prochaine activité du Volet jeunesse d’Appartenance Mauricie ou jusqu’à la prochaine édition de la revue. Bonne lecture!

Alexis Rheault

Agent de communication, Appartenance Mauricie Société d’histoire régionale


Direction de la revue

Mélodie Lambert

Rédaction

Philippe Chenevert, Jean Guillemette, Jacinthe de Montigny, Marie-Odette Lachaine, Justine Lachance, Mélodie Lambert, Marie-Pier Lemaire,

Émilie Papillon, Alexis Rheault, Caroline Trépanier

Conception graphique

Jean Guillemette,

Mélodie Lambert

En savoir plus